15.02.2016
Hôtel ***** à Albufeira, Portugal - Projet Gagnant
LPAA est Lauréat pour la construction du futur hôtel MGM 5 étoiles de 135 chambres (12 000m2) à Albufeira au Portugal.
17.11.2015
chantier à Muespach
Montage des murs ossatures bois
30.10.2015
Biennale de Venise
« NOUVELLES DU FRONT, NOUVELLES RICHESSES ? » RETENUE POUR LE PAVILLON FRANÇAIS
Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, et Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, ont retenu le projet « Nouvelles du Front, Nouvelles Richesses ? », porté par l’équipe Obras­ Frédéric Bonnet / Collectif AJAP14, pour le Pavillon français de la Biennale internationale d’architecture de Venise en 2016.
« Dans la France ordinaire s’opèrent les projets qui transforment un bien commun en devenir : le territoire. Face à l’adversité que représente la banalité, un engagement hérité largement partagé fait émerger quotidiennement, modestement, du remarquable dans le familier. »
Collectif AJAP14 représenté par BRA, Boris Bouchet Architectes, BNA, atelierpng, NeM, Studio 1984, R Architecture, Studiolada.
24.09.2015
Visite du chantier d'Edouardo Souto de Moura
Porto
23.07.2015
TRIANGLE EOLE PARIS
Le projet du réaménagement du secteur Triangle Éole- Évangile dans le cadre de l’appel à projets urbains et innovants lancé par la mairie de Paris a été déposé par AJAP.14
16.07.2015
PROJET WISS
Mise en chantier d'une maison individuelle située sur la commune de Muespach.
14.06.2015
3 DESSINS
Eva le Roi livre 3 dessins illustrant le travail de l'agence.
Le lien vers le site



FACEBOOK
12.06.2015
PROJET JURA
Saignelégier et l’Office jurassien du tourisme ont hébergé durant cinq jours les lauréat des Wallpaper* Architect Directory 2014, dans un atelier grandeur nature destiné à imaginer un hébergement original au camping de Saignelégier.
Plus d'info ici
21.05.2015
Conférence au 308 à Bordeaux
Le 308, Maison de l’Architecture d’Aquitaine a accuillie une sélection de cinq AJAP 2014 dont Loïc Picquet. Le travail de l’agence a trouvé un echo favorable dans cette région sensible à la qualité de sa production architecturale et où l’histoire impreigne fortement le territoire.
Annonce du vernissage ici
18.05.2015
Concours EDF Bas Carbone Lille 3000 > AJAP 14. Retenu
LPAA et le collectif AJAP 14 est retenu à concourir pour la septième édition du concours bas carbone, EDF dont le thème est  » transformation durable de la ville « , qui se projette pour la première fois sur un quartier existant de Lille à échéance 2050. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de Lille 3000, dont le thème est « Renaissance ».
Ce concours propose d’étudier la transformation de l’îlot Charles-de-Muyssaert (2,5 hectares) en se projetant dans le futur et en tenant compte du réchauffement climatique et des contraintes de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Quatre équipes rendront une proposition en septembre 2015.
11.03.2015
TABLE RONDE MIPIM 2015
"En dépensant plus de matière grise, chaque projet est à même de produire d’autres richesses : par la matière, par les nouveaux usages, par ceux qui les construise." Extrait de la table ronde du 11/03 par le collectif www.ajap14.archi au Mipim2015.
www.ajap14.archi
23.12.2014
SOS PAVILLONS
SOS Pavillons – Réhabilitations et extensions de pavillons ordinaires.
Un très bel article (et la couverture) sont consacré à notre extension de Saint-Louis.
Auteur : Olivier Darmon Editeur : Ouest France Sortie 12/09/2014
144 pages
en vente:
amazon, fnac, eyrolles,...
04.11.2014
VERNISSAGE DE L'EXPOSITION DES AJAP
Les AJAP s'exposent au Palais Chaillot du 05 novembre 2014 au 05 janvier 2015 avant d'entamer son itinérance en France, puis dans le monde.

Plus d'infos : citechaillot.fr
01.10.2014
LES 1001 COULEURS DE L'ARCHITECTURE - NOS DEUX PROJETS EXPOSÉS
La Maison européenne de l'architecture a présenté, dans le cadre des Journées de l'architecture 2014, 32 projets de la région du Rhin supérieur (Bade-Wurtemberg, cantons de Bâle et Alsace), sous forme d'une exposition tri-nationale itinérante. Ces projets ont été sélectionnés, sur le thème des " 1001 couleurs de l'architecture ", par un jury et font, également, l'objet d'une publication (disponible à la MEA-RS, au prix de 10 €). Dans ce catalogue de l'exposition, vous trouverez des textes originaux de Daniel Buren , Rudy Ricciotti, Ruedi Baur et de Louisa Hutton, ainsi que des introductions de Ingeborg Thor-Klauser et Virginie Lémée, respectivement Présidente et vice-Présidente de la MEA-RS.
01.06.2014
EXPOSITION WALLPAPER ARCHITECTS DIRECTORY 2014
Two Pancras Square, King's Cross, London

L'atelier a été lauréat des Architects Directory 2014. 20 architectes ont été sélectionnés dans 17 pays. Les lauréats sont exposés à Londres du 13 au 30 juin 2014 à Londres. Le projet CARP y est à l'honneur !

Plus d'infos : wallpaper.com

Wallpaper's annual Architects Directory has made the leap from page to exhibition space once again. Featuring 20 practices from 17 countries and four continents, the 'Future Capital' show is running for the rest of the month at Two Pancras Square in King's Cross.
01.05.2014
Publication
Le prochain numéro du magazine d'architecture ÀVivre #78 consacrera un très bel article au projet VIOO extension d'une maison d'habitation à Saint-Louis. Dans vos kiosques le 6 mai prochain !
07.04.2014
LAUREAT FIBOIS 2014
Le projet CARP est Lauréat FIBOIS 2014 dans la catégorie maison individuelle.
03.04.2014
LAURÉAT AJAP 2014
L'atelier est Lauréat des AJAP 2014

Cette promotion des AJAP 2014 distingue cette année 13 équipes d’architectes et 5 équipes de paysagistes de moins de 35 ans. Les Albums donnent le pouls de la vitalité des jeunes agences françaises et européennes.??Avec la présentation des AJAP 2014, la Cité de l’architecture & du patrimoine participe depuis 2001, à la valorisation du prix des Albums des jeunes architectes et des paysagistes, créé en 1980 par Joseph Belmont, afin de soutenir la jeune création architecturale et paysagère depuis 2006. ??Tous les deux ans, un jury réuni par le ministère de la Culture et de la Communication, distingue de jeunes professionnels architectes et paysagistes de moins de 35 ans. Les lauréats font l’objet d’une campagne de valorisation conjointement mises en place par la Direction générale des patrimoines et la Cité de l’architecture & du patrimoine, l’objectif étant d’offrir un meilleur accès à la commande publique pour cette nouvelle génération.??Sous la présidence de la ministre de la Culture et de la Communication, le jury était coprésidé cette année par Jacqueline Osty, paysagiste, Prix du paysage 2005, et Marc Barani, architecte, Grand Prix national de l’architecture 2013. ??Les lauréats de la session 2014 sont au nombre de 18, soit 13 équipes d’architectes et 5 de paysagistes. L’exposition présente trois projets emblématiques de la démarche de chaque équipe. Le commissariat est assuré par Alice Bialestowski, journaliste à AMC-Le Moniteur Architecture, la scénographie est signée Ciguë, l’une des équipes lauréates des AJAP 2012. ??Les lauréats de la session 2014 des Albums des jeunes architectes et des paysagistes ont été proclamés le 2 avril 2014, au ministère de la Culture et de la Communication.
02.04.2014
PROCLAMATION DES AJAP 2014
Le 2 avril 2014, Aurélie Filippetti à proclamé les Lauréat des AJAP 2014.


14.02.2014
"DU CÔTÉ DE CHEZ VOUS" SUR TF1
Le projet des 4 chambres d'hôtes est dans l'émission
"Ducôté de chez vous", sur TF1.
La vidéo ici
02.01.2014
LOIC PICQUET DEVIENT ARCHITECT DIRECTORY 2014
20 équipes internationales, issues de 17 pays différents se voient ainsi récompensées.
Loïc Picquet représente la France. Merci à Wallpaper pour ce prix.
Un exposition aura lieu à Londres au London's King's Cross
11.11.2013
PRIX DE LA PREMIERE OEUVRE
Equerre d'argent et Première œuvre 2013– Projet VIOO Nominé !
Le projet de l'extension à Saint-Louis VIOO est nominé pour le prestigieux prix de la Première œuvre du Moniteur 2013.
Plus d'infos: Le moniteur
15.05.2013
LES CHAMBRES D'HÔTES SONT SUR DEEZEN
DEZEEN magazine consacre un bel article pour les 4 chambres d'hôtes GAIM
l'article ici
11.04.2013
LAUREAT FIBOIS 2013
Le projet GAIM de nos 4 chambres d'hôtes se voit attribuer le prix spécial du jury dans la catégorie réhabilitation.
PRÉSENTATION

Instagram
LE PROJET LPAA

LPAA* Loïc Picquet Atelier Architecture est créé en 2009.
L'atelier sollicite de multiples intervenants, architectes, économistes, artistes et stagiaires qui y transitent et lui donnent vie.
L’atelier a été imaginé comme un lieu ouvert d’échanges, d’études et de réflexions qui s’enrichissent par des allers-retours constants entre considérations conceptuelles et concrétisations techniques.
Notre travail débouche sur des constructions simples, aux détails aboutis et à l’identité forte.
L’atelier a étudié et réalisé de nombreux bâtiments dans des échelles et des domaines variés : équipements publics - maisons individuelles - établissements spécialisés hospitaliés, centres de secours – intervention en zone historique - aménagement urbain - design d’objet…


AMBITION


Oui, l’architecture est une merveille, un cadeau.
Elle est le témoignage d’une générosité envers l’autre, d’un besoin d’aimer et de transmettre.
Oui, l’architecture véhicule des valeurs pour que le plaisir des sens, le bon vivre ensemble et le maintien d’une authenticité dans notre rapport au monde prédomine à sa seule valeur marchande.
Susciter l'envie, stimuler les sens, convoquer la sensualité est bien là un des objectifs assumé de l'atelier.
Conscient que cette dimension se heurte à une conception de plus en plus comptable du monde, nous nous sentons investit d'une tâche : ré-intégrer l'empathie et le plaisir au coeur de notre travail pour se donner la chance de produire un environnement de qualité, accepté de tous, source de plaisir et d'émancipation.


MÉTHODE


Notre démarche s’inscrit dans le respect du lieu, de son identité et de son histoire.
Notre intimité avec le contexte géographique acquise par la pratique locale et pérenne de notre profession nous permet de comprendre rapidement les problématiques de chaque construction.
Notre travail se façonne d’observations et d’analyses relatives à l’usage, à l’usager et au site.
Chaque projet est unique.
La subjectivité de chacun et la singularité de chaque paysage, font évoluer notre écriture architecturale pour répondre au plus juste à la demande.
Nos bâtiments établissent un équilibre entre efficacité, rationalité et sensibilité. Notre architecture intègre les techniques de constructions locales et traditionnelles pour en proposer une réinterprétation dynamique. Elle propose un dialogue entre l’ancien et le nouveau tout en prenant en compte les préoccupations actuelles liées à l’écologie, à l’économie tout en gardant comme mission première d’améliorer le quotidien des usagers.

Loïc Picquet
Diplômé de l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Strasbourg
Diplôme d'État d'Architecte
Diplômé de l'École Nationale Supérieur des Technologies et Industries du Bois d'Epinal
Master "Bois et mise en oeuvre dans la construction"
les AJAP 2014 s'organisent en collectif.
Plus d'infos et toutes les actus ici
PUBLICATIONS
02.06.2016
Pavillon français La biennale di Venezia
Catalogue du Pavillon Français
15e Exposition internationale d'Architecture - Biennale de Venise 2016
Projet du collectif AJAP.14
Lien vers le site
26.09.2015
Lille respire
Catalogue du concours BAS CARBONE EDF. Lien vers le site
Projet du collectif AJAP.14
17.02.2015
SOS pavillons
SOS Pavillons – Réhabilitations et extensions de pavillons ordinaires.
Un très bel article (et la couverture) sont consacré à notre extension de Saint-Louis.
Auteur : Olivier Darmon Editeur : Ouest France Sortie 12/09/2014
144 pages
en vente:
amazon, fnac, eyrolles,...
24.10.2014
les 1001 couleurs de l'architecture – Catalogue de l'exposition (40 pages)
La Maison européenne de l'architecture a présenté, dans le cadre des Journées de l'architecture 2014, 32 projets de la région du Rhin supérieur (Bade-Wurtemberg, cantons de Bâle et Alsace), sous forme d'une exposition tri-nationale itinérante. Ces projets ont été sélectionnés, sur le thème des " 1001 couleurs de l'architecture ", par un jury et font, également, l'objet d'une publication (disponible à la MEA-RS, au prix de 10 €). Dans ce catalogue de l'exposition, vous trouverez des textes originaux de Daniel Buren , Rudy Ricciotti, Ruedi Baur et de Louisa Hutton, ainsi que des introductions de Ingeborg Thor-Klauser et Virginie Lémée, respectivement Présidente et vice-Présidente de la MEA-RS.
La salle de classe de Montreux-vieux est présentés page 35. Merci à la Maison européennne de l'architecture – Rhin supérieur !
01.10.2014
AJAP 2014
Livre AJAP 2014
Cité de l'Architecture et du Patrimoine
Silvana Editoriale - octobre 2014
01.10.2014
PETIT JOURNAL DE LA CITÉ
Le projet JEME en première page du Petit Journal de la Cité #28 - octobre 2014.
Cité de l'Architecture et du Patrimoine
12.09.2014
IDEAT
IDEAT Hors-Série Architecture
Octobre 2014 - Portrait sur les lauréats des AJAP 2014
17.08.2014
Wallpaper Juilleut 2014
Wallpaper, Juillet 2014 Limited edition « La fondation Pathé à Paris »
Publication à propos des Lauréats des Architects Directory 2014 – Wallpaper Magazine
14.07.2014
A vivre #78
A Vivre #78 – Mai Juin 2014
Le magazine A VIVRE consacre dans son dossier spécial « Agrandir sa maison » une publication de 4 doubles pages pour le projet VIOO (page 110 à 117). Merci à l'auteur Lucie Cluzan et à la rédaction.
14.01.2014
AMC les 100 bâtiments de l'année 2013
AMC-Les 100 bâtiments de l'année 2013
Publication dans le cadre du prix de la Première œuvre 2013
20.12.2013
A VIVRE - maisons tendances 2013
À VIVRE Collection – Maisons tendances 2013 – Editions spéciales « Les journées d'Architectures à vivre ». Très bel article sur les 4 chambres d'hôtes GAIM.
01.07.2013
À VIVRE #73
À VIVRE #73 Juillet-Août 2013 - La Maison Idéale : confort, espace et lumière. Les Chambres d'hôtes d'Obermorschwiller y comporte une double page dans le dossier spécial réhabilitation « 10 exemples de transformation économiques et atypiques ».
19.11.2007
PRIX W 2007
PRIX W 2007 – novembre 2007 Fondation d'entreprise Wilmotte – édition Jean Michel Place. Présentation des Lauréat du concours de la Restructuration de l'ancienne minoterie de Saint-Venant (62350).
PRIX
Lauréat des AJAP 2014
Ministère de la Culture et de la Communication

Nommé Wallpaper* Architect Directory 2014
Best young practices in the world

Prix FIBOIS 2013 (catégorie Maison Individuelle)
FIBOIS Alsace

Prix FIBOIS 2012 (catégorie Réhabilitation)
FIBOIS Alsace

Prix CCI catégorie "Qualité et performance d'entreprise
Chambre de Commerce et d'Industrie d'Alsace


EXPOSITION 2014


Exposition « Les 1001 couleurs de l'architecture » 

La Maison européenne de l'architecture a présenté, dans le cadre des Journées de l'architecture 2014, 32 projets de la région du Rhin supérieur (Bade-Wurtemberg, cantons de Bâle et Alsace), sous forme d'une exposition tri-nationale itinérante. Ces projets ont été sélectionnés, sur le thème des " 1001 couleurs de l'architecture ", par un jury et font, également, l'objet d'une publication (disponible à la MEA-RS, au prix de 10 €). Dans ce catalogue de l'exposition, vous trouverez des textes originaux de Daniel Buren , Rudy Ricciotti, Ruedi Baur et de Louisa Hutton, ainsi que des introductions de Ingeborg Thor-Klauser et Virginie Lémée, respectivement Présidente et vice-Présidente de la MEA-RS.
La salle de classe de Montreux-vieux est présentés page 35. Merci à la Maison européennne de l'architecture – Rhin supérieur !

Exposition des « Wallpaper* Architects Directory 2014 
(Two Pancras Square, King's Cross, London)
L'atelier a été lauréat des Architects Directory 2014.
20 architectes ont été sélectionnés dans 17 pays. Les lauréats sont exposés à Londres du 13 au 30 juin 2014 à Londres. Le projet CARP y est à l'honneur !
plus d'info ici


PUBLICATIONS 2014


SOS Pavillons – Réhabilitations et extensions de pavillons ordinaires.
Un très bel article (et la Couverture!) sont consacré à notre extension de Saint-Louis.
Auteur : Olivier Darmon Editeur : Ouest France Sortie 12/09/2014
144 pages, 21 euros. (point de vente : Fnac, librairie Eyrolles, Gibert Joseph)

Publication magazine Wallpaper*, Juillet 2014 Limited edition « La fondation Pathé à Paris »
Publication à propos des Lauréats des Architects Directory 2014 – Wallpaper Magazine

Publication A Vivre #78 – A Vivre #78 – Mai Juin 2014
Le magazine A VIVRE consacre dans son dossier spécial « Agrandir sa maison » une publication de 4 doubles pages pour le projet VIOO (page 110 à 117). Merci à l'auteur Lucie Cluzan et à la rédaction.

TF1 « du côté de chez vous » - Février 2014
Le projet GAIM des 4 chambres d'hôtes font l'objet d'un film et d'une diffusion dans l'émission « du côté de chez vous » sur TF1
La vidéo ici


DISTINCTIONS 2014

Loïc Picquet devient Architects Directory 2014
20 équipes internationales, issues de 17 pays différents se voient ainsi récompensées.
Loïc Picquet représente la France. Merci à Wallpaper* pour ce prix.
Un exposition a eu lieu à Londres au London's King's Cross du 13 au 30 juin 2014.


JURYS ET PARTICIPATIONS 2014

Loïc Picquet s’investit auprès de la MEA-RS, Maison européennne de l'architecture – Rhin supérieur, pour l'organisation du concours Elève dont le thème est « Des lumières dans ma bibliothèque / Lichter in meiner Bibliothek ». Ce concours concerne les plus jeunes et sera un temps fort des Journées de l'architecture 2015 dans la zone du Rhin supérieur.
CONTACT
Loïc Picquet Atelier Architecte
SIège social
48 rue de la Couronne
68400 RIEDISHEIM / MULHOUSE
+ 33 (0) 3 67 11 60 76
agence@lpaa.fr
FACEBOOK
Ateliers annexes
Villa Plein Soleil
44 rue Pierre Loti
06160 ANTIBES / JUAN LES PINS
 
Atelier Klam
2 rue Théophile Roussel
75012 PARIS
CISm
Metzeral (68)
2015
EOL
Paris
2015
GUE
Guebwiller (68)
Équipement
2016
JURA
Saignelégier (CH)
Habitation
2015
HOT
Albufeira-PT
2016
JEME
Montreux-Vieux (68)
Équipement
2012
VIOO
Saint-Louis
Habitation
2012
GOSP
Ferrette
Équipement
2013
CARP
Altkirch
Habitation
2013
GAIM
Obermorschwiller
Habitation
2012
GEOD
Henflingen (68)
Habitation
2012
MITEN
Feldbach (68)
Habitation
2013
DATA
Tagsdorf
Habitation
2014
CISm
Centre d'intervention et de secours de metzeral
Construction du Nouveau Centre d'Interventione et de Secours de Metzeral (68)
Localité: Metzeral (68)
MOA: Conseil Général du Haut-Rhin CG68, SDIS de Colmar
Livraison: 2016 Phase en cours: DCE
Surface: 410m² + 750m²(aménagement extérieur)
Coût de construction: 791 000 €HT
Pour ce projet de centre de secours, le partis pris est de développer un bâtiment à l'enveloppe performante et dépouillé. Les espaces intérieurs présentent des surfaces robustes en maçonneries tirées au fers.
Les volumes intérieurs sont de toute hauteur et l'ensemble des fluides est visible. La circulation est éclairée naturellement par le biais d'un ensemble menuisé et la façade sud est largement vitrée pour un apport calorifique naturel optimal.
Le bâtiment en bois (la partie remise) présente un bardage composé de lames fixées verticalement ce qui permet à la fois de mettre en place des brises soleil et participe également à l'intégration générale de ce bâtiment dans un contexte soumis au exigences de Massif Vosgiens.
EOL
Triangle eole evangile - Collectif ajap.14
Réinventer Paris - Eole Evangile
GUE
Nouvelle caserne de gendarmerie + 24 Logements
CONSTRUCTION D’UNE GENDARMERIE + 24 LOGEMENTS DONT 1 REVERSIBLE
LOCALISATION: Guebwiller (68)
ANNÉE DE LIVRAISON: 2018
SURFACE: nc COÛT : 4 000 000 €/HT
JURA
7 cabanes de camping
Les Wallpaper* Architects Directory se sont réunis au camping à Saignelégier pour imaginer les 7 futures cabanes dans les arbres du camping municipal.
Publication Le Temps de Genève
Publication RFJ
Video CanalAlpha


LE PROJET JURA
HOT
Hôtel 5 étoiles à albufeira
The intervention area is located in a dense and consolidated urban area with direct relation to the northern top of one of the main connection roads (Avenida Infante D. Henrique) between the city of Albufeira and Oura. This proposal aims to give an urban continuity to this avenue, asserting itself with an overhead opaque volume. We also intended to develop « interior landscapes », to take the guests into an unique universe organized between 2 garden patios. The first one, that we call the « Vastu Shastra Garden » is directly related to the hotel entrance - it welcomes the guests with green spaces and a water fountain. The second garden is developed around the pool area and guides the guests to the ocean view. Both of these gardens offer the hotel costumers intimacy and comfort. To separate them and create two different « interior worlds », the plan assumes a Z form. This choice also allows creating a big number of rooms and a nice view to ocean to a great part of them.
An imposing facade marks the project with a very sober treatment announcing the prestigious character of the building. A transparency set makes the first garden visible from outside the building. The main entrance to the hotel is situated under a generous covered porch. From the reception desk the staff can observe the hotel activity (people that comes in and out). An externalvolume was also added to the main entrance in order to house a staircase and an elevator serving directly the conference room (situated on level -1). This added volume is actually a strong point of the project: besides the traditional entrance, on event days the visitors will be able to access the conference room from outside the hotel, guaranteeing the tranquility of the hotel guests in case of a big flow of visitors. The outside access leads to a -1 floor level, arriving to an open outer court that will bring natural light to the conference room. This open outer court also allows the visitors to leave the conference room without having to go up to the entrance level.
The conference room can receive up to 800 people and its connected to the parking by a buffer zone in order to facilitate materials delivery and the access to visitors arriving by car.
In what concerns the public rides, we suggest a concrete application « in situ » for its resistance and easy practice. The conditioned car lanes and all the public parking areas will be lined with parallel limestone, preferably recycled, ensuring some permeability to the zone. At least, floor bands can be used for walkways, being graphically marked with its corresponding symbols on the ground.
JEME
Le JEU element MOTEUR D'emancipation
SALLE DE CLASSE AUTONOME
LOCALISATION : Montreux-vieux (68)
ANNÉE DE LIVRAISON : 2012
SURFACE : 77 m² COÛT : 110 000 €/HT
Cette classe autonome résulte d’une alternative proposée au maître d’ouvrage qui souhaitait installer un bâtiment préfabriqué de type Algeco pour pallier l’exiguïté des locaux existants. Il a fallu démontrer le bien-fondé d’édifier en dur un pavillon plutôt que de recourir à une structure temporaire risquant de durer. L’architecte a puisé dans ses souvenirs d’enfance, marqués par la luminosité artificielle des néons, pour dessiner un projet guidé par le seul apport de lumière naturelle. Faire en sorte que les enfants se sentent à l’extérieur tout en travaillant a initié la composition de la toiture. Au nord-est, une grande baie apporte une lumière douce dans le dos des enfants sans détourner leur attention. Un débord de toiture protège
du soleil et préserve l’entrée de la pluie. Au sud-ouest, un haut jour éclaire indirectement la classe. Les pignons soutenant le débord de toit sont en béton armé et le reste est maçonné en parpaings. De manière ludique, l’enduit bleu accentue les lignes du volume qui devient un nouveau repaire pour les scolaires.

This autonomous classroom resulted from an alternative proposed to the client who wished to install an Algeco-type prefabricated building to compensate for the cramped space of the existing premises. The soundness of erecting a permanent building rather than using a temporary structure that ran the risk of lasting had to be demonstrated. The architect drew from his childhood memories, marked by the artificial light of neon fixtures, to design a project guided by the use of natural light alone. Making the children feel like they were outside while working inspired the roof’s composition. In the northeast, a large bay window brings in a soft light behind the children without distracting them. An eave offers protection from the sun and keeps the entrance dry when it rains. In the southwest, translucent siding indirectly lights the classroom. The gable ends support the eave of the reinforced concrete roof and the rest is built with cinder blocks. The playful blue coating accentuates the lines of the volume, which becomes a new haunt for the schoolchildren.
VIOO
Vitrage intégrant l'opportunité d'une ouverture
EXTENSION ET RÉHABILITATION D'UNE MAISON OUVRIÈRE
LOCALISATION : Saint-Louis (68)
ANNÉE DE LIVRAISON : 2012
SURFACE : 268 m² + 11 m² (extension) COÛT : 140 000 €/HT
Réhabilitation d’une maison ouvrière
et traitement de ses abords

Situé dans un quartier pavillonnaire de Saint-Louis, ce projet de réhabilitation se penche sur l’amélioration thermique de la maison ouvrière et sur la création d’une petite extension à la cuisine. Pour réaliser des économies, l’extension trouve son appui sur l’ancienne terrasse en béton et lui en donne ainsi ses dimensions. L’ossature de l’extension doit demeurer légère. Elle sera réalisée en bois.

La finalité de l’extension a été de projeter la cuisine dans le jardin et l’ensemble du rez-de-chaussée est réorganisé de manière à atteindre cet objectif : une large ouverture est pratiquée sur la façade nord-est (cette orientation ne nous contraint pas à la mise en place d’une protection thermique particulière car le soleil disparaît de la façade en milieu de matinée).

Le mur de l’extension qui regarde le jardin va se dématérialiser au point de devenir un mur totalement transparent par le biais d’une grande baie vitrée dont le cadre, appliqué par l’extérieur, disparaît totalement de l’intérieur. Ce mur invisible est ensuite ponctué d’une ouverture qui permet la ventilation. Par sa mise en œuvre, cette fenêtre semble flotter totalement dans la façade car elle est directement appliquée dans le vitrage. Ce procédé unique et révolutionnaire a constitué un véritable défi dans sa mise en œuvre. La surprise qu’il procure à l’usager qui le découvre le plonge immédiatement dans une expérience hors du commun.

Côté jardin, pour accéder à l’habitation, on pénètre dans un volume en béton aux dimensions élancées qui contient l’escalier. Sa texture et sa massivité contrastent avec le vitrage et le mettent ainsi en scène. Une remise de jardin prend place dans l’angle de la parcelle. Cette construction, entièrement en bois, est revêtue d’un bardage en mélèze transpercé d’une multitude d’étoiles pour continuer à plonger l’usager dans un rêve à portée de main.
Text by Pulane Mpotokwane
Mark Magazine
September 26, 2013

The Window Inside the Window by Loïc Picquet Architect ; Extension Punctures Façade. A glass wall punctured by an openable window marks this house extension in Saint-Louis, France. The project brief was to improve the thermal properties of the house and extend the kitchen toward the garden. Loïc Picquet Architect turned these modest programme requirements into a surreal intervention where a window inside a window gives a voyeuristic view into the house.
The intention of the project was to make the kitchen a part of the garden and vice versa, Picquet says, and The ground floor was reorganised to enhance the projection of the kitchen into the garden.

The resulting glazed invisible wall in the kitchen is punctuated with a window for ventilation, which appears to float in the façade. That the window inside the glass wall opens is an unexpected surprise, and gives the practical requirement of ventilation a witty aspect.
When you look at it straight on, the façade looks as though it is composed of flat layers of glass, wood and plaster. The kitchen extension has a fish-tank-like appearance during the day, appearing disembodied and separate from the existing building. The glass wall brings the house to life in the evening, emitting a warm, bright glow into the surrounding greys and blues of the night.

Unexpected spatial juxtapositions continue inside the house and in the garden. A shed made entirely of larch wood is pierced by a gridded star motif — a conceptualisation of the night sky. The starry storage shed takes on the house’s light-hearted whimsical spirit and streams small pockets of glowing light into the garden. Loïc Picquet’s addition is sleek and contemporary while playful and slightly mischievous at the same time.


Text by Florence Deau
Magazine Flodeau
September 9, 2013

French firm Loïc Picquet Architect completed the rehabilitation of a dwelling in the town of Saint-Louis, Alsace, Eastern France. To add surface to an existing kitchen, the architects created a contemporary extension opening onto the garden at the back of the house. I find the treatment of the opening window into the fixed glass surface quite remarkable.
GOSP
GREFFON POUR L'OPTIMISATION DES SERVICES ET DU PATRIMOINE
RÉHABILITATION DE LA HALLE AU BLÉ ET DE SES ABORDS
LOCALISATION : Ferrette (68)
ANNÉE DE LIVRAISON : 2013
SURFACE : 691 m² + 11 m² (extension 25m²) COÛT : 313 500 €/HT
Le bâtiment de la halle au blé est inscrit au cœur de la commune de Ferrette.
Historiquement, il servait de lieu de stockage pour le blé et les autres denrées. Par la suite, il a abrité et fédéré les activités culturelles de cette ancienne capitale régionale.

Le programme de l'opération est simple : il s'agit d'optimiser l’accueil des usagers et de répondre aux normes d’accessibilité et de sécurité actuelles.
L'intervention se réalise dans un périmètre protégé par les Architectes des Bâtiments de France.
Pour répondre à la commande, un bloc sanitaire doit trouver sa place à proximité de la Grande Salle culturelle. Sa position doit être centrale sans toutefois dénaturer la bâtisse historique.
Devant l'incapacité d'insérer ce bloc sanitaire dans la bâtisse existante sans porter atteinte à son caractère, le nouvel ouvrage est projeté en dehors de l'enveloppe.
La démolition d'une allège de fenêtre permet de liaisonner la Grande Salle culturelle à sa nouvelle dépendance. Le volume ainsi créé est plus généreux que prévu et peut à présent accueillir les sanitaires, une cuisine et une zone de rangement.

De l'extérieur, l'intérêt est double :
Les Architectes des Bâtiments de France, soulignent leur vif intérêt pour l'idée de redonner une unité visuelle à cet ilôt médiéval : « Nous retrouvons les alignements en façades ».
Par ailleurs la « cour », présente en lieu et place de l'ancienne « dent creuse », est certe réduite dans ses proportions mais maintenue. Cette cour, qui sert de parvis extérieur à une épicerie sociale, est à présent d'avantage refermée et procure une intimité appréciable pour ses usagers.
L'extension est traitée par un volume en ossature bois dont la façade sur rue est entièrement vitrée. La mise en place de brise soleil est rendu nécessaire par son exposition Sud.
Le projet développe un bardage en mélèze dont le motif ajouré donne sa nouvelle identité à l'ensemble. Le bardage devient un marqueur fort dans la séquence de la rue pour un bâtiment qui doit affirmer sa vocation culturelle. C'est également un clin d'oeil aux anciens séchoirs présent dans la région.
De l'intérieur, l'espace est baigné dans une lumière sculptée et variante au gré de la course du soleil.
CARP
CONSTRUIRE AVEC RESPONSABILITÉ LA PENTE
MAISON OSSATURE BOIS BASSE CONSOMMATION
LOCALISATION : Altkirch (68)
ANNÉE DE LIVRAISON : 2013
SURFACE : 160 m² + 20 m² (remise) COÛT : 268 700 €/HT
La parcelle rectangulaire dévale la pente du flan Sud-ouest de la colline du Rebberg à Altkirch et fait face à l’éperon rocheux du centre-ville médiéval.
Un volume simple et compact en mélèze s’organise sur deux niveaux. La construction qui se développe en longueur contre le flanc de la colline permet d'obtenir la vue la plus généreuse possible. Seule l'habitation est contenue dans le volume en bois : l'ensemble des usages connexes, espace technique, stationnement et remise de jardin sont en béton coffré. Le volume en béton soutien la route au nord de la parcelle et permet d'ancrer fermement l'ossature bois dans la pente. L'ensemble maçonné constitue ainsi un écrin minérale pour l'habitation bois.
L'entrée est couplée à la zone de stationnement. On accède à l'habitation par l'étage supérieur, celui des chambres. Ce partis pris permet d'inscrire la cuisine, le coin repas et le salon, dans l'étage inférieur, en relation directe avec le jardin.
L'entrée et le dégagement sont éclairé naturellement. Les circulations sont ponctuées à leurs extrémités par de larges ouvertures. Par un procédé de cloisons en verre dépolie, l'intimité est maîtrisée et le jeu des transparences transforme l'usager de la salle de bain ou du bureau en une ombre indiscernable.
L’ensemble des espaces se déploient vers la vue, au sud et sont vitrés par des bandeaux de toutes largeurs. La protection solaire naturelle est obtenue par un retrait des bandeaux vitrés vis-à-vis de la façade pour l'étage et par le porte-à-faux des chambres pour le rez-de-jardin. La régulation thermique est optimale : les rayons du soleil d'hiver sont plus bas et pénètrent l'habitation. Les rayons en été plus haut dans le ciel, sont bloqués.
La terrasse qui se déploie le long de la façade en rez-de-jardin projette l'espace de vie dans son jardin en période d'été.
Cette réalisation fait appel à des principes simples qui permettent de prétendre à un apport gratuit et naturel de +7°c en hiver.
En effet, son orientation, son volume compact, ses grandes surfaces vitrées au sud associées à des protections solaires naturelles efficaces, son enveloppe en ossature bois couplée à une isolation en fibre de bois en fond une construction économe, saine et responsable.
L'ensemble du bois utilisé : l'ossature, le bardage Mélèze de 40mm d’épaisseur, ainsi que l'ensemble des menuiseries intérieures et des fenêtres bois sont de provenances des Vosges ou d'Alsace pour s'inscrire dans une démarche locale et responsable.
Maison L by Loïc Picquet Architect
House Divides into Two Materials
Loïc Picquet Architect recently completed a dual aspect house on a hill in Altkirch, France.
Maison L is sited on the southwest slope of Rebberg Hill overlooking the medieval town centre.
The house is ‘a simple and compact volume made of larch wood organised on two levels’ according to Picquet, the lead architect. There is a material division between the residential area built in wood and the service areas – the car park and garden shed – rendered in cast concrete. Concrete volumes help anchor the wooden frame into the slope.
Programmatic distinctions between how the concrete and wooden areas of the house are used is perceptible. The character of the house seems to alter with the change of material. The concrete mass has an industrial quality, which feels more Brutalist and utilitarian than the calm, leisure-inducing wooden half of the house. Wood and concrete meet at the entrance, which doubles as a car park. The resulting transitional space assumes both characters of the materials and integrates them seamlessly in a single space.
Wood from local trees connects the house to the surrounding forest. The interior wooden floor carries through to the wooden deck on the terrace and opens the back façade to the landscape, as well as panoramic views to the town below the hill.
The lower level of the back facade is completely glazed. An overhang created by the cantilevered second floor blocks sun rays from entering the house when solar angles are high during summer, but lets the sun in during winter.
A staircase made of folded, white metal looks light and airy, yet strong. The form casts shadows against itself and the surrounding white walls, creating a quietly sculptural object, something like Maison L.

September 18, 2013
Text by Pulane Mpotokwane MARK Magazine
GAIM
GÎTE AFFIRMANT L'INTENTION DE MÉMOIRE
QUATRE CELLULES D'HABITATIONS MINIMALES
LOCALISATION : Obermorschwiller (68)
ANNÉE DE LIVRAISON : 2012
SURFACE : 201 m² COÛT : 162 500 €/HT
Situé au coeur du petit village alsacien d'Obermorschwiller, le projet consiste à créer 4 chambres d'hôtes et un espace repas. Le nouvel ouvrage bois, très compact contient uniquement les chambres. Il vient se glisser à travers la charpente massive de la bâtisse existante pour se développer sur deux niveaux. Les chambres rectangulaires sont séparées par une épaisseur constituée, soit des salles d’eau pour le niveau inférieur, soit de deux niches permettant un couchage supplémentaire pour les deux chambres du niveau supérieur.
Le projet s'amuse à mêler les composantes historiques du lieu aux exigences requises par le programme. Les niches sont ainsi un vocabulaire emprunté aux constructions traditionnelles et locales. Les portes à double battant qui séparant les salles de bain des chambres fonctionnent à la manière des portes cochères. Elles permettent de faire participer la vie de la salle de bain à celle du reste de la chambre.
De l’extérieur, la réhabilitation reste discrète. Un bardage bois à la mise en oeuvre traditionnelle est percé par une série de dix Vélux qui s'organisent selon l'usage attendu. Les cadres en zinc qui leurs sont associés les soulignent et les protègent des intempéries.
From Deezen (15, May 2013)
This two-storey extension by French architect Loïc Picquet converts an old farm building into a rural guesthouse in the Alsace region of France (+ slideshow). Loïc Picquet renovated the interior of the single-storey farmhouse to accommodate a communal living and dining room, then added the timber-clad extension to create four guest rooms, each with a double bed and en suite bathroom. The timber frame of the existing structure is exposed inside the building, so the architect followed suit by leaving wooden ceiling beams uncovered in each of the new bedrooms. Floors are also wooden, while stable doors separate bedrooms from bathrooms and timber-framed cubbyholes contain extra beds and storage areas. "A new wood construction was added as a natural and fluid extension of the old farm, not only renovating it but mostly honoring it by the use of its history and details," said the architect. "Niches were built in the walls and double doors were chosen over the regular ones, so that a special interaction between the bathroom and the room could be created." A chunky wooden staircase with staggered treads leads to the new upper floor and marks the divide between the new and old structures. New timber-framed panel windows were added to the old building, while square Velux windows were installed for each of the bedrooms in the extension.
GEOD
LA GÉOLOGIE, ÉLÉMENT D'ORGANISATION ET DE DÉVELOPPEMENT
MAISON OSSATURE METALLIQUE
LOCALISATION : Jettingen (68)
ANNÉE DE LIVRAISON : 2012
SURFACE : 165 m² COÛT : 140 000 €/HT
La maison s'implante au pied d'une colline qui domine la commune de Jettingen, offrant une vue dégagée. Plus haut, d'autres parcelles constructibles se déploient et vont dicter l'attitude à adopter : une organisation de plain-pied sera privilégiée pour ne pas entraver la vue des futures constructions.
Ainsi, le volume reste « tapi » au sol et semble serpenter dans le terrain pour trouver son équilibre. Le projet traite la contrainte de la pente par le décrochement de deux planchers d’une hauteur de cinq marches. La maison est ainsi divisée en deux : une, renferme les espaces nuit, l'autre les espaces de vie et bénéficient ainsi de la vue.
La proximité avec les maisons avoisinantes est forte. Le volume s'y adapte en adoptant un plan en « Z » qui cherche les vues intéressantes et lointaines.
Les ouvertures vont répondre à des objectifs simples : accompagner l'usage auquel elles se rattachent, plonger les usagers dans des vues maîtrisées et veiller à leur intimité.
Dans les espaces de vie, un châssis bas cadre la vue sur un poirier pour agrémenter la vue depuis le canapé ; dans le salon un châssis d’angle accompagne la banquette, permettant d'apprécier son café niché dans le paysage du Sundgau ; dans l'espace repas et cuisine, une large baie vitrée baigne l'espace de lumière et permet l'accès à la généreuse terrasse.
Du côté des chambres sur la dalle haute un autre rapport est établi : une série de châssis de toiture plonge l'usager dans un rapport au ciel, au cosmos. L'ensemble des chambres se voit également flanqué d’une série de petits vitrages tous identiques, procurant une lumière homogène et diffuse propice à la chambre.
Un volume qui serpente, cherche les vues et son équilibre dans les herbes hautes de Jettingen, le plan, qui semble s’être déformé suite à un glissement de terrain, le toit qui semble s'être érodé et l’immatérialité de cette enveloppe métallique noire aux reflets multiples, traduisent tous une même idée : le volume semble être là depuis longtemps, depuis très longtemps, des temps géologiques vraisemblablement.
MITEN
MAISON TRÈS HAUTE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE
DATA
maison bois
ACTUALITÉ
AGENCE
PROJETS
PRÉSENTATION
PUBLICATIONS
PRIX
CONTACT
ÉQUIPEMENT
HABITATION
ACTIVITÉS